Genealogy.com
Big changes have come to Genealogy.com — all content is now read-only, and member subscriptions and the Shop have been discontinued.
 
Learn more

Community

Search

Family Finder
First Name:
Middle:
Last:
 

d'Englisberg de Fribourg, Suisse.

Updated June 10, 2001

About Our Family Research


Les d'ENGLISBERG sont une antique famille feodale, qui a fournit des avoyers aux villes de Berne et Fribourg, et un commandeur a l'ordre de Rhodes.
Ulrich d'Englisberg fils de Jean et d'Ursule de STEIN naquit vers 1540. Il epousa Ursule fille de Nicolas de PRAROMAN, (notaire: Antoine ALEX). En 1563 il entra dans le conseil des Deux-Cents de Fribourg, il devint la meme annee, bailli de Gruyeres, fut membre des Soixante en 1567 et il parvint au conseil supreme en 1571. En 1569 il commande une companie dans le regiment leve par le chevalier Peterman de CLERY, pour le service du roi Charles IX, et participe aux batailles de Jarnac et Moncontour, contre les Huguenots. Un commandement lui fut confie, en 1574, dans le regiment Zurmatten, au service d'Henri III. Lors du renouvellement de l'alliance entre les Confederes et le roi Henri III Englisberg fut delegue a Paris, par le Canton de Fribourg, et il prit part a la ceremonie solennelle celebree a cette occasion, dans l'eglise de Notre-Dame, le 2 decembre 1582. De 1585 a 1587 le capitaine Ulrich d'Englisberg sert dans le regiment Lanthen-Heid, qui combat, sur les bords de la Loire et en Guyenne, les Huguenots du prince de Conde. Le capitaine d'Englisberg revint au pays en 1587, honore du titre de chevallier. Ces expeditions n'avaient apporte aucun avantage pecuniaire au capitaine d'Englisberg; l'etat precaire des finances de la France ne permettait pas de payer les gens de guerre avec regularite. Il s'endette et est mauvais administrateur. Pensant refaire sa fortune il reprend du service pour le compte de Henri IV, dans le regiment du colonel Lanthen-Heid et il entra a Paris avec Henri IV, il combattit en Bretagne ou il se distingua a Guimer et fut licencie en 1598, apres la paix de Vervins. Cette prise d'armes en faveur d'un prince protestant occasiona dans la catholique Fribourg, encore favorable a la Ligue, un emoi considerable. Le colonel HEID fut destitue de ses fonctions d'Avoyer, les chevaliers Vögeli,(de FEGELY), et d'Englisberg perdirent leur place dans les Conseils, des amendes furent prononces contre eux. De plus chacun d'eux devra des son retour etre mis en prison, au pain et a l'eau, pendant huit jours, et etre banni de la ville pendant trois mois. Les creanciers de d'Englisberg profiterent pour demander sa faillitte, incluant la seigneurie de Vuissens avec le chateau, mobilier, les terres, les forets, les dimes et le moulin, les seigneuries de Demoret et de Berlens, les biens de Coumin et de Cugy, les vignes de Lavaux, un paturage de montagne, trois maisons dans la ville de Fribourg, la dime de Pradervan. La dissolution de la Ligue et la conversion d'Henri IV donna des amnisties, d'Englisberg avec un sauf-conduit rentra a Fribourg et ruine, mourut en 1602. Le vieux guerrier fit en conseil, le 26 mars 1602, un recit touchant ses malheurs. Sur le protocole if fut redige: "Noble Ulrich d'Englisberg, en presentant sa supplique, etait autrefois le collegue de Messeigneurs, maintenant il n'est plus qu'un pauvre soldat, casse par l'age et le malheur. Toute sa fortune consiste dans ses pretentions contre le roi de France avec sa penurie chronique du tresor; il a ete oblige de faire des avances considerables a ses soldats, il a ete tenu de payer des hommes, meme par la voie juridique". Sa fille Ursule avait epouse, en 1590, le capitaine Jean GOTTRAU, chevalier du Saint Sepulcre. La famille d'Englisberg s'eteint genealogiquement au 18eme siecle. Ulrich d'Englisberg connut, le commandat TULLER, les capitaines SCHWALLER, Francois MONTET du Valais, l'avoyer Jean de LANTHEN-HEID, noble Louis d'AFFRY, le lieutenant d'Avoyer Barthelemy REYNOLD, noble Jost VÖGELI. La route d'Englisberg a Granges-Paccot rappele les ruines de leur chateau. La destinee d'Ulrich d'Englisberg a une analogie avec le comte Michel de GRUYERES, Fribourg, ruine par de folles depenses et par le service militaire etranger. Le 19 avril 2001, Serge de MULLER.

 
Family Trees (viewing trees requires 4.0 or later browser)
 
Family Photos
  • La Seigneurie de Vuissens , page 3. (184 KB)
    L'archiviste DAGUET. Capitaine Jacques Fegeli de Fribourg. Henri de NAVARRE. Regiment de LANTHEN-HEID. Annales Fribourgeoises 1924. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Ulrich d'Englisberg, portrait no 1/3, 1587. (86 KB)
    Tableau armorie et avec inscription, Ulrich v. Englisberg, Ritter. Nuonquam bar Goelt, semper zerissenen Huosen (jamais d'argent comptant, toujours des culottes dechirees), 1587, representant un guerrier aux traits accentues et gaillards, une grande barbe rousse couvre une partie du visage, quadruple chaine avec medaillon a l'effigie d'un roi de France, costume a la mode des Valois. Le tableau fut restaure par Mme Meyer-de Weck en 1985, sur demande de Bernard de MULLER. La fille de Ulrich, Ursule allie Jean GOTTRAU herita du tableau, qui le transmit a sa fille Elizabeth GOTTRAU de Hochstetten, qui epousa un DAGUET, dont la petite fille fut Marie Anne Catherine DAGUET +1743 allie Balthazar MULLER 1677-1754, qui le transmit de pere en fils a Serge de MULLER, totalisant 11 generations de depot. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Photographie no6, chateau de Vuissens, l'an 2001. (32 KB)
    Batiment d'habitation. Ulrich d'Englisberg.
  • La Seigneurie de Vuissens, page 4. (1 KB)
    La seigneurie de Berlens. La coseigneurie de Demoret. Le vignoble de Grandvaux. Hans Werli, ancien bailli de Grandson. Jean REY. Capitaine Nicolas Werli, fils de Hans. Annales Fribourgeoises 1924. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Histoire du chevalier Ulrich d'Englisberg, page 1. (170 KB)
    Par Max de DIESBACH. Archives Heraldiques Suisses, juillet 1896, Archives de l'Etat de Fribourg. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Photographie no7, chateau de Vuissens, l'an 2001. (25 KB)
    Cour interieure, no1. Ulrich d'Englisberg.
  • La Seigneurie de Vuissens , page 5. (205 KB)
    Jacques Werli, tresorier. La famille Werli, appelee primitivement CORDEIR, nom germanise ensuite en SEILER, exista a Fribourg depuis le milieu du 14eme siecle. Hans Werli, recut en 1582 du roi de France Henri III, une lettre de noblesse et d'armoiries. Dorothee Werli, et Denise sa soeur, femme de Charles de MONTENACH, ancien bourgemestre, filles de Pierre, ancien bailli de Rue, et heritiere de leur oncle le capitaine, Nicolas Werly. Annales Fribourgeoises 1924. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Histoire du chevalier Ulrich d'Englisberg, page 2. (227 KB)
    Archives Heraldiques Suisses, juillet 1896. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Photographie no8, chateau de Vuissens, l'an 2001. (25 KB)
    Cour interieure, no2. Ulrich d'Englisberg.
  • La Seigneurie de Vuissens , page 6. (184 KB)
    Nicolas de Praroman, Pierre Amman. Pierre de Praroman. Hans Amman. Noble Leger de TREYTORRENS, la seigneurie de Treytorrens, commune actuelle de Granges, district de Payerne. Famille de PORTALBAN, DALLER, DELLEIR, DELLEY. Pierre et Jacques, cousins germains d'Agnelette de Portalban. Annales Fribourgeoises 1924. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Histoire du chevalier Ulrich d'Englisberg, page 3 (226 KB)
    Archives Heraldiques Suisses, juillet 1896. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001, a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Photographie no9, chateau de Vuissens, l'an 2001. (25 KB)
    Cour interieure, no3. Ulrich d'Englisberg.
  • Ulrich d'Englisberg, portrait no 2/3. 1587. (106 KB)
    Photo similaire, scanne en format 440 de largeur. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Histoire du chevalier Ulrich d'Englisberg, page 4. (228 KB)
    Archives Heraldiques Suisses, juillet 1896. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Ulrich d'Englisberg, portrait no 3/3, 1587. (179 KB)
    Scanne en qualite 10. Archives Serge de MULLER. Enregistre sur le Net, le 17 mai 2001, a Buenos Aires, par Serge de MULLER.
  • Photographie du chateau de Vuissens, l'an 2001. (24 KB)
    Entree, vue d'exterieure. Ulrich d'Englisberg.
  • Histoire du chevalier Ulrich d'Englisberg, page 5. (202 KB)
    Archives Heraldiques Suisses, juillet 1896. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Photographie Serge de MULLER. (16 KB)
    Miami, Floride, USA, l'anne 1997, un jour de chaleur. Enregistre sur le Net, le 26 mai 2001, a Buenos Aires, par Serge de MULLER.
  • Photographie no2, chateau de Vuissens, l'an 2001. (31 KB)
    Vue depuis une montgolfiere. Ulrich d'Englisberg.
  • Le fer a gaufres du chevalier Ulrich d'Englisberg (196 KB)
    Un veritable record a eu lieu ces derniers temps dans les journaux fribourgeois et vaudois au sujet de l'anciennete des fers a gaufres; l'un d'eux, provenant d'Etagnieres, portait la date de 1071, mais M. Alfred GODET, l'erudit conservateur du musee de Neuchatel, a prouvee qu'il s'agissait ici d'un moule du XVIIIeme siecle dont le millesime a ete mal grave; nous avons fait la meme observation au sujet d'un autre fer venant de Vuisternens pres de Romont. La date bien visible de 1166 ne peut pas etre regardee comme authentique; la nature des ornements, la forme de l'ecusson ne permettent pas de le faire remonter plus haut que le XVI siecle. Plusieurs de ces fers sont ornes d'armoiries, d'arabesques, de devises et de dessins. Une certaine quantite de ces intruments de l'art culinaire ont ete reproduits dans Fribourg artistique. L'un deux, celui du chevalier d'Englisberg, est fort interessant, soit a cause de l'origine de son proprietaire, soit par la reelle valeur du dessin heraldique. Une des faces porte les armes des Englisberg: coupe d'or au lion naissant d'azur, et de gueules; cimier un bonnet pyramidal de gueules entre deux epees d'argent; le tout est entoure de l'inscription: Ul(r)ich von Engelsperg, Rit(t)er. Nuo(nqu)am bar Goelt, semper zeris(s)en Huosen. 1590; de l'autre cote est l'ecu des Praroman: de sable a l'arete de poisson d'argent; cimier un dogue naissant d'argent, et la legende: Ursula von Engelsperg ein geborene von Perrenm(a)n. 1590. Signe Max de Diesbach, Archives Heraldiques Suisses, no 7, 10eme annee, juillet 1896. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Englisberg, commune et village. (76 KB)
    ENGLISBERG, canton de Berne, D. Seftingen. V. DGS. Com. (commune) et Vge (village), dans la paroisse de Zimmerwald. L'endroit appartenait probablement jadis a la famille noble eteinte du meme nom. En 1433, Ulrich d'Erlach etait Seigneur d'Englisberg, en 1542 Rudolf Baumgartner. Jusqu'en 1798 Englisberg forma, avec Kuehlewil et Hautlistall, une juridiction qui fut vendue dans le cours du XVIe et du XVIIe siecle a plusieurs personnes du pays, de sorte qu'on y comptait jusqu'a 70 interesses. Au XVIIIe siecle, ces divers droits furent transmis pour la plupart a Bernhard von Graffenried et a Tscharner, de Lohn, qui acquit en 1798 la part de Graffenried avec la seigneurie de Kehrsatz.- Voir Heimatkunde des Amtes Seftingen.-Muelinen: Beitraege II. (R.W.) DHBS (Dictionnaire Historique et Biographique de la Suisse). Enregistre sur le Net, le 31 mai 2001, a Buenos Aires, par Serge de MULLER.
  • Photographie no3, chateau de Vuissens, l'an 2001. (37 KB)
    Murs exterieurs. Ulrich d'Englisberg.
  • La Seigneurie de Vuissens , page 1. (1 KB)
    Par Alfred d'AMMAN. Annales fribourgeoises 1924, Archives de l'Etat de Fribourg. Ls seigneurie de Vuissens appartenait a Ulrich d'Englisberg. Les epoux de Neuchatel. L'avoyer Amman. Trois anciens tresoriers, Hans REYFF, Pierre FRUYO, Nicolas GOTTRAU, et du conseiller Bartholome RENAULT. Pierre Amman. Au lieu dit "en Larognie". La terre de Roseye. Les seigneuries de Vuissens, Demoret, Thierrens, Donneloye, Denezy, Prevondavaux, Correvon. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Englisberg, Engelsberg, Armoiries, 1/2. (70 KB)
    ENGLISBERG, ENGELSBERG. Vieille famille de noblesse feodale, etablie entre l'Aar et la Sarine, qui fut bourgeoise des villes naissantes de Berne et Fribourg. Armoiries: coupe d'or au lion issant d'azur, et de gueules. Elle tire son nom du village d'Englisberg. Un rameau bernois, qui a donne des ministeriaux aux Kybourg, s'est eteint vers 1375; celui de Fribourg dans la premiere moitie DHBS (Dictionnaire Historique et Biographique de la Suisse). Enregistre sur le Net, le 31 mai 2001, a Buenos Aires, par Serge de MULLER.
  • Photographie no4, chateau de Vuissens, l'an 2001. (27 KB)
    Batiment. Ulrich d'Englisberg.
  • La Seigneurie de Vuissens , page 2. (172 KB)
    un vignoble au territoire de Grandvaux, de Cully, d'Aran. L'avoyer Amman et Claude de NEUCHATEL. L'avoyer Nicolas de Praroman. Famille de Praroman. Ursule de Praroman. Conrad d'Englisberg fut en 1179 temoin d'une fondation faite a l'abbaye d'Hauterive. Son fils, Conrad, fut (1230-1236) le second avoyer de Fribourg, ainsi que Guillaume d'Englisberg, Nicolas d'Englisberg, Theodoric d'Englisberg. Nicolas, fils de l'avoyer Conrad, acheta en 1292, de Guillaume d'AARBERG, la seigneurie d'Arconciel et d'Illens, et epousa Agnes, fille de Pierre, de la maison comtale de Gruyeres. Gottrau de Granges, Seigneur Baillif de Vuissens. Ch. de Gottrau. Annales Fribourgeoises 1924. Enregistre sur le Net le 19 avril 2001 a Buenos Aires par Serge de MULLER.
  • Englisberg, filiation feodale, 2/2. (1 KB)
    du XVIIIe siecle. Dans la foret d'Agy, commune de Granges-Paccots, on voyait vers 1910 les ruines du Chateau d'Englisberg - 1. CONRADUS, cite en 1170 - 2. CONRAD, fils du numero 1, chevalier, avoyer de Fribourg 1228. - 3. BECHINA, abbesse de la Maigrauge 1275. Morte 1289. - 4. WILHELM, chevalier, avoyer de Fribourg 1285. - 5. ULRICH, abbe de Hautcret 1270. - 6. NICOLAS, avoyer de Fribourg 1292. Mort 1312. Il acquit en 1296 la seigneurie d'Illens et d'Arconciel. - 7. JEAN, seigneur d'Illens et d'Arconciel. Mort 1317. - 8.THEODORIC, chevalier, avoyer 1511. - 9. DIETRICH, avoyer 1519. Mort 1527. - 10. PIERRE, ne vers 1470, mort le 28 fevrier 1545, entra dans l'ordre de Malte vers 1498, se rendit a Rhodes ou il combattit les Turcs avec le plus grand courage sur terre et sur mer, fut prepose aux commanderies de Fribourg, de Muenchenbuchsee, de Hohenrain, de Bale, de Rheinfelden, et de Thunstetten. Il retourna a Rhodes en 1515, mais revint en Suisse vers 1520 pour administrer ses commanderies. En 1529, il remit a Berne les commanderies de Thunstetten et Muenchenbuchsee a l'insu et sans l'autorisation de son ordre. En echange il obtint une pension et le chateau de Bremgarten comme residence viagere. - 11. ULRICH, ne vers 1540, mort 1602, du Conseil des Deux-Cents 1563, bailli de Gruyeres 1563, du Conseil des Soixante 1567, conseiller 1571. Au service de la France il assista aux batailles de Jarnac et de Moncontour, fait la campagne du Dauphine 1574, sert dans le regiment de Lanthen-Heid 1585-1587, rentre au pays en 1587 avec le titre de chevalier, puis reprend du service pour le compte de Henri IV en 1591. - 12. DIETRICH, fils du numero 10, seigneur de Prevondavaux, du Conseil des Deux-Cents 1599, des Soixante 1616, bailli de Font et de Vuissens 1603, de Surpierre 1626, mort 1635 ou 1636. -13. DOMINIQUE, 1627-1699, prieure des Dominicaines a Estavayer 1673; reconstruisit l'eglise du couvent 1697. DHBS. Le 31 mai 2001, Serge de MULLER.
  • Photographie no5, chateau de Vuissens, l'an 2001. (26 KB)
    Vue de l'exterieure. Ulrich d'Englisberg.
 
Contact the Author


 

Home | Help | About Us | Site Index | Terms of Service | PRIVACY
The content shown on this page has been submitted by a Genealogy.com customer, and is not subject to verification by Genealogy.com. Neither Genealogy.com nor its affiliates are responsible for the accuracy of any information contained on this page. The opinions expressed on this page are the author's alone and not the opinions of Genealogy.com.
© 2011 Ancestry.com